Imprimer cette page

Extraits de presse

« Tout est fourni sur place : gîte, ravitaillement copieux et varié, repas adapté aux besoins des sportifs de haut niveau et surtout, une équipe médicale complète avec masseurs, kinés, infirmières, podologues qui se tiennnent à disposition des concurrents durant toute la durée de l'épreuve. » (Haute Saintonge de juillet 2004)

« La qualité de l'organisation, le dévouement des soignants, médecins, podologues, kinésithérapeutes, et les encouragements d'un public chaleureux, ont permis de métamorphoser une épreuve à caractère sportif, en un mémorable événement festif dont la radio locale a rendu compte en continu. » (Le KM 520 de juillet 2002)
« Mention particulière aux bénévoles, à l'intendance, aux secouristes, aux kinés et podologues pour leurs interventions. » (Saintonge Hebdo de juillet 2001)

Les 24 heures de marche arrêtées en pleine nuit à cause d'un violent orage : « Il faut saluer l'extraordinaire réactivité des organisateurs qui ont su gérer la situation de crise provoquée par ce violent orage. » (Sud-Ouest du 9 juillet 2005)

« Du côté des organisateurs, on était une fois de plus au top. Rien n'avait été laissé au hasard, la sécurité et le confort des participants étant les premières des priorités fixées par l'équipe. » (Haute Saintonge du 8 juillet 2005)

« ... à partir de vendredi soir, au pied des remparts et du donjon, pour environ 36 heures, pour tous ceux souhaitant plus d'indépendance, toile de tente et camping car vont s'installer et faire le siège à cette ancienne forteresse. Mais bien vite, au cours de l'épreuve ce siège ressemblera plus au « club Med » qu'à un camp retranché. » (Haute Saintonge de juin 2006

« Pascal, handicapé moteur et sa volonté farouche d'arriver au bout de l'épreuve. Son passage de la ligne d'arrivée soutenu par les élus locaux et porté par les applaudissements des autres concurrents restera  longtemps dans nos mémoires. » (Haute Saintonge de juillet 2004)

« Romain, trop jeune pour pouvoir participer, a néanmoins tenu à accompagner Olga pendant les 40 derniers kilomètres et l'aider à tenir le coup, ou encore, Pascal, venu de Martigny, qui a su faire preuve d'un courage exemplaire pour surmonter le lourd handicap causé par un accident de la circulation et terminer épuisé mais fier et heureux. » (Le KM 520 de juillet 2002)

« Belle participation des riverains qui ne manquaient pas d'encourager les concurrents aussi bien de jour comme de nuit. » (Saintonge Hebdo de juillet 2001)

« Lors du premier tour, les concurrents ont eu la surprise d'être encouragés par des supporters inhabituels sur une telle épreuve : les élèves de l'école maternelle. » (Haute Saintonge de juillet 2005)

« D'autres supporters originaux se sont manifestés en soirée : déguisés et grimés, quelques habitants de la cité ont entrepris de faire une haie d'honneur doublée d'une hola pour chaque participant. » (Haute Saintonge de juillet 2005)

« L'édition précédente de cette manifestation a été la parfaite illustration avec un mélange d'épreuve sportive et d'ambiance « Club Méd ». Les doux dingues qui ont imaginé cette animation ont su créer une ambiance hors du commun oscillant entre effort et séance de doigts de pieds en éventail. » (Haute Saintonge de mai 2002)

« Dans une ambiance mêlant esprit de fête et engouement de la compétition, cette épreuve a séduit les nouveaux participants qui sont venus retrouver les concurrents de l'année précédente déjà et résolument enthousiastes. » (Le KM 520 de juillet 2002)

« Il faut dire que l'ambiance festive qui règne durant ces 24 heures, la qualité de l'organisation et de l'encadrement facilitent grandement les contacts. » (Haute Saintonge de juillet 2004)

« Les 24 heures de marche de Haute Saintonge restent avant tout une épreuve bon enfant tout en gardant une qualité d'organisation peu commune. » (Haute Saintonge de juillet 2004)

« De la randonnée à la marche :quand on y a goûté, on y revient ! Alors, à l'année prochaine. » (Magazine Ciel de Cognac d'octobre 2003)

« Bref, ne manquez pas ce rendez-vous. Mieux : informez en vos ami(e)s et constituez une équipe. (Haute Saintonge le 17 juin 2005)